Peut-on prendre de la Mélisse quand on est enceinte ?

Temps de lecture : 4 minutes
-peut-on-prendre-de-la-melisse-quand-on-est-enceinte

La grossesse est une période délicate et qui peut parfois être stressante. Pour protéger son bébé, la femme enceinte doit faire attention à son alimentation et à tout ce qu’elle consomme. C’est pour cette raison que de nombreux médicaments et aliments sont interdits à la femme enceinte durant cette période. Pour continuer à se faire plaisir sans risques, certaines se tournent vers la phytothérapie. Même si les plantes sont naturelles, elles ne sont toutefois pas toutes recommandées durant la grossesse. Est-ce le cas de la mélisse ? La femme enceinte peut-elle prendre de la mélisse en toute sécurité ?

Durant la grossesse, il est indispensable que la future mère ait une alimentation équilibrée et s’hydrate régulièrement. L’idéal est de boire au moins entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour. Cela favorise une bonne circulation sanguine et permet de diminuer les problèmes de rétention d’eau. Une bonne hydratation réduit également les risques d’infection urinaire chez les femmes enceintes et les sensations de jambes lourdes.

Entre les nausées, les vomissements et les petits maux du quotidien, il peut être difficile pour certaines femmes enceintes de boire autant d’eau par jour. La prise des tisanes chaudes peut alors être une très bonne solution pour maintenir une hydratation régulière du corps. De plus, la consommation de tisanes permet aux femmes enceintes de profiter des vertus des plantes pour soulager certains maux fréquents liés à la grossesse.

Prendre de la mélisse pendant la grossesse

La mélisse officinale (melissa officinalis) est utilisée depuis la Grèce antique pour ses propriétés calmantes, apaisantes et sédatives. Cette plante contient de nombreux principes actifs comme l’acide rosmarinique qui a des effets anti-inflammatoires. Ce dernier aurait également des propriétés antiseptiques bienfaisantes pour l’organisme.

Selon les résultats de certaines études, les feuilles de mélisse ont également des effets antispasmodiques et calmants. La Commission E, l’OMS et l’ESCOP reconnaissent d’ailleurs l’usage de la mélisse pour soulager les problèmes d’endormissement, les spasmes légers, l’herpès labial et les douleurs gastro-intestinales liées aux flatulences ou aux ballonnements. La mélisse peut ainsi être utilisée durant la grossesse pour soulager certains problèmes comme les troubles du sommeil (insomnies), les nausées et les spasmes intestinaux qui ne sont pas résistants. Elle peut être efficace pour apaiser la femme enceinte, lutter contre certains troubles digestifs et favoriser l’endormissement.

Cependant, en raison d’un manque d’informations précises sur son innocuité sur le bébé, il est préférable de s’abstenir de consommer cette tisane durant la grossesse et l’allaitement.

On la retrouve toutefois en association avec d’autres plantes dans la composition de certains produits destinés aux femmes allaitantes ou enceintes. Par précaution, avant toute prise, demandez conseil à votre médecin avant la prise d’un tel produit, car naturel ne veut pas dire sans danger !

La mélisse peut toutefois être utilisée en toute sécurité en association avec d’autres plantes après l’accouchement. Vous découvrirez sur notre site, toutes les informations sur les plantes adaptogènes et leurs bienfaits sur la santé.

enceinte-prendre-melisse

Les autres plantes que les femmes enceintes peuvent consommer

Pour soulager certains maux durant la grossesse et favoriser le bien-être en général, la future mère peut consommer certaines infusions et tisanes de plantes. Ces dernières doivent toutefois être prises avec précaution et de préférence avec l’accord du médecin traitant.

Pendant la grossesse, vous pouvez donc consommer des infusions à base des plantes suivantes :

  • gingembre,
  • graines de psyllium ou de lin,
  • feuilles de framboisier,
  • lavande vraie.

Le gingembre est souvent utilisé en début de grossesse contre les vomissements et nausées. Il peut être d’une grande aide pour soulager les troubles de digestion durant le deuxième trimestre de grossesse. Pour plus de sécurité, la consommation de gingembre ne doit pas dépasser une dose de 30 grammes de racine fraîche (soit 10 grammes de gingembre sec) par jour.

Les graines de psyllium ou de lin sont quant à elles indiquées pour soulager la constipation fréquente durant la grossesse. L’infusion des feuilles de framboisiers sèches est réputée pour rendre la grossesse plus agréable à vivre. Elle agirait sur les fibres musculaires de l’utérus, ce qui contribue à rendre l’accouchement moins douloureux. Il faut cependant attendre des études cliniques plus poussées pour confirmer davantage cette hypothèse.

Enfin, la lavande vraie est la seule variété que les femmes pourraient consommer durant la grossesse. Il faut toutefois attendre le deuxième trimestre avant de songer à utiliser une huile essentielle de lavande. Toutes les autres variétés de lavande (lavande aspic, lavande stoechade, lavandin) sont déconseillées durant la grossesse.

La menthe et la camomille sont également des plantes que les femmes peuvent consommer durant la grossesse.

Quel que soit le type de tisane à base de plante que vous souhaitez consommer, il est indispensable de demander l’avis de votre sage-femme ou de votre médecin. Cela vous permettra de consommer ces plantes en toute sécurité.

Quelles sont les précautions à prendre durant la grossesse ?

Même s’il est autorisé d’utiliser la phytothérapie pour soigner certains maux du quotidien, toutes les tisanes ne sont pas recommandées à la femme enceinte. Pour ne pas subir les effets secondaires de la prise de mélisse et d’autres plantes durant la grossesse, voici quelques précautions que vous devez prendre :

  • respectez à la lettre le dosage indiqué sur le produit et évitez toute sorte d’abus, quel que soit l’effet recherché,
  • évitez de mélanger vous-même les tisanes sans l’avis d’un professionnel de la santé,
  • évitez les teintures mères à cause de l’alcool qu’elles contiennent,
  • évitez de prendre simultanément d’autres médicaments traditionnels et une infusion de mélisse.

Si vous avez des doutes par rapport à un mélange ou si vous prenez déjà un médicament apaisant, il est préférable de consulter votre médecin avant d’entamer une boîte de tisane. Il saura vous orienter en tenant compte de votre état de santé et des traitements que vous suivez déjà.

Thibaud
Thibaud
Fondateur de Bepacifique.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !
Obtenez les dernières mises à jour
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Pour améliorer votre sommeil et réduire le stress.

Obtenez les dernières mises à jour
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Pour améliorer votre sommeil et réduire le stress.

Panier